Le système COMET™ de Johnson Matthey permet une oxydation bon marché et à basse température du méthane provenant de mines de charbon en activité ou abandonnées.

Le méthane a un potentiel de réchauffement climatique jusqu'à 25 fois supérieur à celui du dioxyde de carbone. Malgré les faibles concentrations de méthane dans l'air de ventilation des mines de charbon, les débits sont considérables, ce qui résulte en des émissions de gaz à effet de serre et en un impact sur le réchauffement climatique. Le méthane présent dans l'air de ventilation (MAV) contribue chaque année à la production de plus de 300 millions de tonnes de dioxyde de carbone dans l'atmosphère.

Traditionnellement, les technologies disponibles pour réduire les émissions de méthane sont trop chères, ce qui a empêché leur adoption. Le système COMET™ de Johnson Matthey résout ce problème. Le système COMET™, développé par les ingénieurs chimistes et les chimistes de catalyseur qui travaillent avec des ingénieurs d'extraction du charbon anglais, présente une solution robuste, à faibles coûts et écologique pour les émissions de méthane.

Principales caractéristiques du système :

  • Principe d'écoulement sans commutation
  • Modulable à tout débit
  • Concentrations de méthane allant de 0,2 % jusqu'à 1,2 %
  • Options d'exportation de puissance disponibles


L'utilisation d'un catalyseur pour oxyder les émissions de méthane, au lieu d'une destruction thermique, présente l'avantage de fonctionner en dessous de la température d'auto-inflammabilité du méthane. Cette approche, combinée avec les caractéristiques de sécurité actives et passives, résulte en une conception du système qui représente une option intrinsèquement meilleure et plus sûre pour un environnement minier que les technologies thermiques.